Le dernier Tango à Paris

Ô gentilhommes, la vie est courte...Si nous vivons, nous vivons pour marcher sur la tête des rois. /W. Shakespeare, Henry IV/

13 septembre 2006

Inutile(s) et stupide(s)

Joseph Stiglitz est un homme sérieux. Accidentellement décoré d'un prix Nobel d'économie dont il m'est déjà arrivé de dire tout le mal que je pensais. Stiglitz pour les rares personnes qui n'ont pas encore dévoré La grande désillusion ou Quand le capitalisme perd la tête au risque de passer pour des agneaux sodomites ou des révoltés sans arguments au choix, ancien conseiller de Bill Clinton et ex vice-président de la Banque Mondiale dont il a démissioné avec fracas (J'ai préféré partir) a tôt fait de démontrer que le monde était en otage de quelques grandes puissances pour ne pas dire d'une seule, et de pointer les mécanismes réguliers de l'abus de pouvoir et d'autorité plus présents que jamais.

De passage en France, il a hier jugé inutile et stupide le projet de fusion entre GDF et Suez.
Primo, c'est inutile et stupide. La France a un bon système, juste, à bas prix, efficace et très fiable.
S'il n'est pas cassé, pourquoi le réparer ?
Deuxio, confier la gestion d'un parc nucléaire au privé est très problématique ; y aura-t-il la même vigilance, le même investissement ? On a vu ce qui s'est passé aux Etats-Unis quand on a dérégulé notre secteur de l'énergie...
Tertio, si la France a une telle réussite dans l'énergie, c'est qu'il y a un "Etat d'esprit public" qui attire des gens qualifiés. Ouvrir la voie à la privatisation, c'est se priver, pour le gouvernement, de marge de manoeuvre dans un secteur si sensible.

La France otage d'intérets particuliers? Allons!

Le bonhomme sort un nouveau bouquin qui ne devrait pas passer inaperçu (Un autre monde, chez Fayard). Il y traite notamment du verrouillage de la propriété intellectuelle et des brevets. Et enfonce un clou qui moi me gêne depuis toujours: Le libre accès au savoir tient du bien public mondial.
Il conclut son interview dans Libé de la manière suivante:

Gates, comme Rockfeller, utilise l'argent de son monopole illégal pour de bonnes causes, mais cela ne justifie pas la culture du monopole. On peut voler l'argent et le rendre aux pauvres, cela rend-il le délit moins mauvais ? Et, avec sa fondation, faire l'impasse sur la solution cruciale : toucher aux droits de propriété intellectuelle.

Je me tue à le dire.

Posté par arslan à 09:08 - Commentaires [24] - Permalien [#]

Commentaires

    Un manifestant hier à la télé disait "qu'il ne fallait pas vendre gdf aux fonds de pensions américains". Ces fonds de pension sont un vrai problème pour tout le monde il semblerait. J'ai vu récemment une intéressante émission sur la 5, à propos de l'économie chinoise. Il y a avait là un économiste connu (dont j'ai oublié le nom..Monsieur Ping, Pong?) qui racontait qu'actuellement la Chine tourne "à perte" économiquement parlant. Et que c'est elle qui soutient à bout de bras les fonds de pensions américain. Le gars en question disait que son pays ne tiendrait pas longtemps cette position inconfortable et que de grands clashs risquaient de survenir.

    Enfin, tout ça pour te dire que je ne suis pas une spécialiste de l'économie mondiale, mais que je comprends bien qu'il y a de sacrés os avec les yankees.Et que leur exemple surtout n'est pas à suivre.

    Posté par Chris, 13 septembre 2006 à 10:13
  • détails sur la première question:
    "La France otage d'intérets particuliers? Allons!"
    En l'occurence quels interêts particuliers ?

    Sur la seconde:
    " Et enfonce un clou qui moi me gêne depuis toujours: Le libre accès au savoir tient du bien public mondial."
    Quelle articulation entre "libre accès au savoir" et droit d'auteurs, brevets, qui sont le gagne pain des auteurs, des ingénieurs ?

    Dans ce "bien public mondial" il y a quand même une différence entre ce que produisent les auteurs voire les ingénieurs et ce que fabriquent
    tous ces industrieux et ces épiciers qui ont tôt fait d'en profiter !

    Ce n'est pas la "propriétè intellectuelle" qui est en cause c'est plutôt l'industrie qu'elle génère qui n'est pas suffisament contrôlée: les lois qui réguleraient le marché, non?

    Posté par aa, 13 septembre 2006 à 10:25
  • Merdum...

    ...moi qui ai mis des tunes dans les fdp US...aaargh, ça sent la perte à plein nez.
    Quant à GDF... ce vieux dinosaure pourri englué dans l'administratif mou, avec des pseudo fonctionaires accrochés à leur siège à rien branler de la journée, attendant les ordres de leur N+1 qui ne bouge pas tant que le N+2 n'a pas demandé au N+3 l'autorisation de sonner chez le N+4 pour quémander un budget auprès du N+5... Ah c'est sûr, la France a de quoi être fière de son super système d'Energie, ouais, on peut pavoiser.

    Ah merde, j'avais juré ne pas revenir sur Terre et voilà que je me mêle de ce dont je me fout.

    Posté par Puce Galactique, 13 septembre 2006 à 10:31
  • Chris: Sarko fait un tabac aux states...

    Aa:Croyez-vous que ce genre de fusions se fasse à l'abri de commissions, arrangements, services, positions, envois et renvois d'ascenceurs divers et variées? Posez-vous cette naive question et vous verrez que l'interet général pèse plutôt léger pour certains dans ce genre de prises de décisions.

    Gates est auteur? Ingénieur?
    Ne vous rendez-vous pas compte que le progrès est confisqué? Que la pensée humaine est une et pas à négocier? Savez-vous ce que représente le prix d'une licence pour un agriculteur au niger? Savez-vous que l'on meurt comme les mouches en afrique parce que des formules sont soigneusement camouflées dans des coffre-forts en suisse?
    L'intellectuel, le scientifique, l'artistique, le domaine de l'esprit pour faire court, ne sont pas à protéger par des barbelés. Ils sont la propriété de tous. Et nommez épicier celui qui vous dira le contraire. Fin.

    Posté par cassandre, 13 septembre 2006 à 10:43
  • Puce

    Tu as de l'énergie quasi-gratuite...Tu veux que ça change rien que pour le plaisir d'avoir des cadres super dynamiques rasés de près et parfumés au calvin klein à l'autre bout du fil (appel à 2,5 € la minute)?

    Posté par cassandre, 13 septembre 2006 à 10:47
  • Allo?

    Ouais, avec des voix suaves et tout... nan mais sans rire, je râle mais parce qu'ils n'ont pas voulu de moi chez GDF. C'est un excès de frustration. Je voulais y être embauchée, moi, chez le dino!
    Sinon, tu as déjà essayé de bosser avec GDF? Une horreur tout simplement. C'est toujours des "oui c'est super interressant votre truc mais faut que je demande à mon chef-chef" et après des " Oui, on en a vraiment besoin de ce que vous faites. Peut-être." Et dans un an tu en es à faire ta dixième propale. Dégraissons le mammouth!!!!!

    Posté par Puce Galactique, 13 septembre 2006 à 11:15
  • "protéger par des barbelés"
    vous reconnaissez donc qu'il y a à protéger néanmoins !
    Ce sont les "barbelés" qui sont l'oeuvre des épiciers, pour dire les choses rapidement.
    Croyez-vous que "L'intellectuel, le scientifique, l'artistique" vie d'amour et d'eau fraîche ?
    Le problème que pose un Gate, c'est à mon avis surtout le problème du monopole qui apparaît au moment de l'exploitation de l'idée, l'idée en soi peut-être exploitée autrement .....

    Pour ce qui est des brevets, je vois mal quel génial connard invente le moyen de faire pleuvoir sur le désert et ne le propose qu'au plus offrant (j'ignore peut-être des exemples).
    Je pense à la trithérapie contre le Sida:
    - des chercheurs l'ont trouvée
    - des labos la frabriquent, là premier petit problème économique: avec quel bénéfice?
    - elle n'est pas distribuée en Afrique du Sud: ENORME problème: POLITIQUE .

    (j'essaie de réfléchir avec ce que vous dîtes, Cassandre, pas d'avoir raison, était-ce besoin de le préciser ?)

    Posté par aa, 13 septembre 2006 à 12:07
  • (nota bene: le chercheur,lui, il touche un salaire de merde ..... quant à la souris qui subit l'expérimentation, bon, mais là tant pis!)

    Posté par aa, 13 septembre 2006 à 12:22
  • Innovez ! Innovez ! qu'y disaient...

    Le cas concret de mon entreprise, c'est que nous ne parvenons plus à concurrencer les chinois.
    La faute à nous partiellement car nous connaissons des problèmes organisationnels, nous avons commis des erreurs stratégiques... etc.
    Mais pas seulement.
    Nous avons innové en créant des nouveaux produits. Cela a nécessité des investissements en recherche et développement et de prendre le risque de l'échec. Une fois sur le marché, les produits ont été copiés en moins de 4 mois et proposés moins chers, vu que les sommes dédiées à la recherche n'ont pas eu besoin d'être amorties et vu que les charges de production sont bien inférieures.
    Délocaliser la production là où la main d'oeuvre est moins chère pour réduire les coûts de production pose le problème de transfert à terme la connaissance et la capacité d'innover et on se fait larguer tôt ou tard par ces malins de chinois.
    Les brevets et licences sont une protection des idées et des inventions, pas des industries.
    Sachez qu'aujourd'hui nos concurrents chinois commencent à négocier les royalties et utiliser le même brevet que nous. Par conséquent les fabricants européens viennent de perdre l'un de leurs principaux avantages comptétitifs.
    J'ai du mal à renoncer à mon pouvoir d'achat ni à mon niveau de vie au bénéfice de certains nouveaux riches sans scrupules de l'autre côté du monde par pure bonté dans l'utopie du partage et de l'équité.
    Je tiens à garder mon système d'éducation, de recherche et mon système de protection sociale francais (hormis le système des assedics inadaptés) qui ne perdurent que grace à l'impot, lequel provient des bons résultats économiques de nos entreprises, grandes et petites et de leurs embauches sur notre territoire.
    S'il existe une autre solution qu'un minimum de barrières aux frontières (je dis bien un minimum), je suis preneuse. S'il y a moyen que tout le monde gagne, nous et les autres, j'achète.
    Mais il faut que les gens prennent conscience de ce qui se passe. On ne peut plus se reposer sur nos lauriers.

    Posté par Shoo la teigne, 13 septembre 2006 à 16:14
  • Devrait-on pouvoir lire rasé de près ET parfumé ? pas indispensable, selon moi
    Droits d'auteur ET accés pour tous au savoir ?
    indispensable
    Brevet ET exclusivité ? non alors !

    Posté par aa, 13 septembre 2006 à 18:36
  • Shoo:
    "J'ai du mal à renoncer à mon pouvoir d'achat ni à mon niveau de vie au bénéfice de certains nouveaux riches sans scrupules de l'autre côté du monde par pure bonté dans l'utopie du partage et de l'équité".
    Waow.

    Tu es sûre que de l'autre côté il n'y a que "certains nouveaux riches sans scrupules"?
    T'es certaine qu'il n'existe pas des milliers, des millions de Shoo-Shang qui n'ont pas de privilèges de naissance comme toi ou moi?
    Je serais chinois je ferais pareil. Sans problème. Il est temps que ça tourne.

    Posté par cassandre, 14 septembre 2006 à 09:25
  • Je viens de lire tous les commentaires et chacun a un petit peu raison, je trouve.

    Je ne sais pas si nous avons raison de nous affoler.Il y a 20 ans c'étaient les japonais qui raflaient tout les marchés. On a survécu. On y a laissé pas mal de plumes aussi.

    Les chinois c'est un fait, apprennent très vite. Ils savent faire des ponts d'or pour nous piquer nos savoirs-faire. Jusqu'à il y a peu nous pouvions encore faire l'autruche en nous disant, d'un point de vue de l'industrie, que nos secteurs de pointes avaient encore de beaux jours devant eux: ça ne va pas durer.

    Mais pas de panique: le gouvernement l'a dit, le chomage n'a jamais été aussi bas.Nos entreprises se portent bien.

    Ailleurs.

    Posté par Chris, 14 septembre 2006 à 13:40
  • Ah oui j'oubliais, les richesses sont partagées

    Cassandre, les chinois sont les plus gros acheteurs de Ferrari à l'heure actuelle. Les prix des costards Hugo Boss sont vendus plus chers à Shanghai qu'à Montréal. Oui, ils sont moins pauvres mais comment ? Dans quelle proportion ? Même en Occident on constate un apauvrissement des plus pauvres et un enrichissement des plus riches. Si le développement d'un pays passe par l'enrichissement de 5% de la population et rien pour les autres, je tique. Et j'ai le courage de dire que je veux que ma famille soit soignée dans des bons hôpitaux, me déplacer au moyen d'infrastructures modernes non polluantes, acheter de la nourriture saine qui est plus chere que le hamburger. Comme les autres citoyens, qui sont mes prochains, quelle que soit leur religion ou leur couleur de peau. Alors quand je parle de mon niveau de vie, ce n'est pas aux lunettes Coco Chanel auxquelles je pense.
    En France, on dirait qu'au nom des bons sentiments on se cache la tête sous le sable.

    Posté par Shoo la teigne, 14 septembre 2006 à 16:16
  • Un prix peut-il être vendu ?

    Et là je me pose la question : le prix d'un costard peut-il être vendu ?

    Au fait j'attends toujours la démolition du film "Little Miss Sunshine"...
    Encore un exemple de la flemmardise légendaire des français...
    Au fait, c'est vrai qu'ils ne se lavent pas et qu'ils sentent l'ail ?

    Posté par Shoo la teigne, 14 septembre 2006 à 16:23
  • Au fait Au fait Au fait Au fait

    Et au fait.

    Posté par Shoo la teigne, 14 septembre 2006 à 16:23
  • Je comprends une seule chose de ton commentaire, c'est qu'on marche tous sur la tête. Ici ou aux antipodes. Bien. Et que nos égoismes et autres myopies y sont pour beaucoup. Re bien.
    Little Miss Sunshine? Rien à dire. Soupe tiède constellée de croutons amers. Et une réalisation impersonnelle, vague et désintellectualisée à outrance. De la bonne merde américaine qui n'a rien d'indépendante.
    Je vous conseille à tous d'aller plutôt voir L'immeuble Yacoubian ou encore Je vais bien ne t'en fais pas plutôt que de perdre votre temps avec les dernières boursoufleries du beaufland américain.

    Posté par cassandre, 14 septembre 2006 à 16:46
  • Tellement je suis énervé

    Boursouflures d'ailleurs. Ou boursouflages. Ou boursouflements à l'extrême limite.

    Posté par cassandre, 14 septembre 2006 à 16:50
  • Faudrait songer à vous calmer 2mn, hein.

    Parce que sinon, il y a boursoulavie, aussi.

    Mais en dernier recours.

    Posté par charitixx, 14 septembre 2006 à 18:47
  • Toute ma jeunesse

    Et bourtoutelanuit alors?

    (Charitixx! Herself!
    J'en ai presque une larme à l'oeil, tiens!)

    Posté par cassandre, 14 septembre 2006 à 20:59
  • Ames sensibles, montez dans vos chambres.

    Cachez votre joie, espèce de désodorisant pour voiture.

    (en même temps, ça fait achement de bien de se savoir tellement introduite, là, pour le coup.)

    Posté par charitixx, 14 septembre 2006 à 22:30
  • Ames perverses, à vos cameras

    Vos griffes sont fidèles à leur réputation, Madonne des Prisunic. Dire que vous manquiez dans votre style, est un euphémisme certain.

    (Et encore, j'aurais pu lécher le portrait plus encore avant d'introduire le sujet)

    Posté par cassandre, 15 septembre 2006 à 10:24
  • A demi-mot

    Expert en langue... de bois, vous êtes.

    (et vous n'avez pas fini de vous en mordre les doigts, foi de Notre-Dame des Monoprixx.)

    Posté par charitixx, 16 septembre 2006 à 17:10
  • A demi-mot

    Expert en langue... de bois, vous êtes.

    (et vous n'avez pas fini de vous en mordre les doigts, foi de Notre-Dame des Monoprixx.)

    Posté par charitixx, 16 septembre 2006 à 17:10
  • Vous direz ce que vous voudrez

    Des bois de cette qualité, on n'en fait plus Madame.

    Posté par cassandre, 16 septembre 2006 à 19:23

Poster un commentaire